Retour aux actualités
Article suivant Article précédent

6 essais ESSEC pour réfléchir la crise

Livres ESSEC

-

07/04/2020

La crise – et le confinement qui l’accompagne – constituent une formidable invitation à la réflexion. Sélection d’essais écrits par des ESSEC qui peuvent nous aider à questionner nos modèles passés comme à repenser l’avenir.  

Dans Philosophie critique de l’innovation et de l’innovateur, Xavier Pavie, professeur à l’ESSEC, ose poser la question : ne sommes-nous pas écrasés par une pensée trop capitaliste et ultra-libérale de l’innovation ? À partir de la philosophie, il est possible de concevoir l’innovation dans une perspective différente, en dehors des catégories habituelles des sciences de l’ingénieur et du management. C’est avec elle que l’innovation peut être (re)pensée pour être plus responsable, éthique et humaniste, car la philosophie est autant curative que préventive, autant cathartique que thérapeutique.

Pourquoi ce livre ? Parce que la situation actuelle nous exhorte avant toute chose à innover, pour la gestion comme pour la sortie de crise. Plus d’infos ici.  

Dans Mieux comprendre la Chine, Philippe Branche (E18) et Mathilde Aubinaud décryptent les différences, les quiproquos et l’incompréhension souvent mutuelle entre l’Occident et l’Empire du Milieu. Postures, écritures, prise en considération des publics… À l’heure où la coopération internationale s’avère plus que jamais nécessaire, découvrez comment éviter les erreurs de communication entre les deux bords de l’Eurasie !
Pourquoi ce livre ? Parce que la gestion de l’épidémie pose frontalement la question du modèle chinois et de sa réplicabilité – souhaitable ou non – dans le monde. Plus d’infos ici.

Dans Le manager, le migrant et le philosophe, Loïck Roche (E88), directeur général de Grenoble École de Management (GEM), dresse le bilan de quatre années de travaux sur la responsabilité du manager, la place des femmes, l'engagement sociétal de l'entreprise, l'importance de la paix économique, etc., à travers une soixantaine de chroniques rédigées au fil de l'actualité. Mêlant philosophie et actualité, il défend une autre façon de « faire société », une relation homme‑entreprise pacifiée. Un message volontaire, optimiste, engagé, visant à construire les conditions d’un progrès pour tous.

Pourquoi ce livre ? Parce que la crise nous invite à repenser nos méthodes de travail et de management, et plus largement tout notre système économique, pour tendre vers un « mieux commun ». Plus d’infos ici.

Dans Oldyssey, un tour du monde de la vieillesse, Clément Boxebeld (E14) et Julia Mourri prennent le contrepied des représentations négatives qui entourent souvent la vieillesse. De page en page, de pays en pays, les deux auteurs partent à la rencontre de mamies footballeuses en Afrique du Sud ; d'un restaurant hongkongais qui n'emploie que des seniors ; de grands-mères sénégalaises en lutte contre les mariages forcés et l'excision ; de retraités belges qui aident les jeunes migrants à trouver un emploi ; de groupes d'entraide entre personnes âgées dans le sud de l'Inde; d'une maison partagée au Japon où se croisent vieux atteints de maladies neurodégénératives et adolescents au parcours difficile ; mais aussi de Betty, 96 ans, plus vieille Park ranger des Etats-Unis ; de Lin Shu Hui, paysan chinois de 86 ans ; et bien d'autres. En racontant ce qui se fait ailleurs, ils remettent en question nos dogmes et proposent de réenvisager le rôle des vieux en les valorisant comme moteurs du changement, aux côtés des autres générations.

Pourquoi ce livre ? Parce que le drame en cours dans les EHPAD nous impose de repenser l'accompagnement, la protection et l'inclusion des personnes âgées dans notre société. Plus d’infos ici.

Dans L’économie mondiale en mouvement : la nouvelle résistance face à la violence technologique, Mickaël Berrebi (E13), Jean-Hervé Lorenzi et Pierre Dockès tirent la sonnette d’alarme : jamais, dans l’histoire humaine, le progrès technique n’a donné autant de moyens et de pouvoir à quelques acteurs privés – les GAFA ou leurs équivalents chinois, les BATX. Comment protéger les individus et les États face à ces géants numériques et financiarisés ? Initiatives citoyennes, startups, hackers, ONG… Les auteurs dressent le panorama de ceux qui résistent – en espérant un changement d’échelle. 

Pourquoi ce livre ? Parce que le recours massif à la surveillance électronique des malades du Covid-19 dans le monde révèle plus que jamais la tension entre bénéfices des technologies et menaces que celles-ci font peser sur les libertés personnelles. Plus d'infos ici.

Dans Sauver le monde, Yann Kerninon, coordinateur pédagogique à l’ESSEC, livre à la fois le récit réel des aventures d’un groupe de rock loufoque et un essai philosophique interrogeant notre capacité à retrouver l’innocence et l’espoir dans un monde livré à l’errance. L’auteur nous interpelle : à l’heure de la fin de l’histoire, du déracinement et du scepticisme universel, sommes-nous condamnés à la banalité d’une vie de compromis économiques et de platitude ? Doit-on se contenter des vieilles utopies idéalistes, comme si elles n’étaient pas mortes ? Yann Kerninon s’y refuse, et veut croire qu’il est possible d’inventer un avenir qui ne procède ni de la résignation ni du simulacre. De renouer avec la vie, avec l’action, avec un certain héroïsme. De sauver le monde. Et il nous donne envie de nous y mettre !

Pourquoi ce livre ? Parce qu'avec un titre pareil, on ne pouvait pas passer à côté dans le contexte actuel ! Plus d’infos ici.


Vous avez aimé cet article ? Pour que nous puissions continuer à vous proposer des contenus sur les ESSEC et leurs actualités, adhérez à ESSEC Alumni !

1014 vues Visites

J'aime

Commentaires0

Veuillez vous connecter pour lire ou ajouter un commentaire

Articles suggérés

Livres ESSEC

Essai : Le Grand plongeon, par Anna Casal (E06)

photo de profil d'un membre

Louis ARMENGAUD WURMSER

18 novembre

Livres ESSEC

Essai : De Macdonald à Rosa-Parks, par Camille Picard (E02)

photo de profil d'un membre

Louis ARMENGAUD WURMSER

17 novembre

Livres ESSEC

Essai : Un caillou dans la chaussure, par Batoul Hassoun (E07)

photo de profil d'un membre

Louis ARMENGAUD WURMSER

17 novembre