/medias/image/5285421595cd465a7ac725.png
Retour aux actualités
Article suivant Article précédent

ESSEC Going Pro : un exemple à suivre

Actus de l'école

-

17/02/2017

David Simonnet (E93), président-directeur général d'Axyntis, fait partie de la centaine de diplômés qui ont accueilli un élève cette année. Il a emmené Corentin Riet en Inde pour un voyage d’affaires. Les deux nous ont transmis leur retour d’expérience.

« Lors de ma première année à l'ESSEC, j’ai dû, à l’instar de mes camarades de promo, rendre un travail d’analyse d’organisation à l’issue d’une immersion en entreprise d’une durée d’une semaine. J’ai contacté Michel Duval (E75), secrétaire général de la Compagnie Nationale de Navigation et co-créateur du Guide du Routard, pour lui demander de m’embarquer à un bord d’un bâtiment de marine marchande. Intéressé par la démarche, il m’a reçu puis permis de monter à bord du Soufrier Le Béarn pour une campagne en Mer du Nord en février 1991. J’ai vécu une aventure humaine inoubliable avec l’équipage, et pu mettre en perspective les cours de l’école avec des enseignements in vivo.

Plus tard, lorsque j’ai rejoint le conseil d’administration d’ESSEC Alumni, Patrick Legrand (E74) m’a sensibilisé aux démarches de coaching puis au programme ESSEC Going Pro, avec le relai efficace de Florence Le Fiblec.

À mon tour donc de rendre à mon école et à ses élèves un peu de ce que j’ai reçu de la communauté. Cette année, j’ai décidé de suivre deux mentee, Qian Qian et Zoé Durand, et de proposer un Go Pro en Inde – les dates retenues correspondant à un déplacement à Bombay pour le Salon international de la chimie et de la pharmacie.

L’expérience ESSEC Going Pro est inductive : place à l’observation ! Elle est aussi interactive : place aux échanges… Tout a commencé avec le mail de motivation de Corentin qui, après avoir sagement évoqué son intérêt pour l’industrie et la chimie car il préparait « un double diplôme avec Centrale  », m’a parlé de son « excitation incroyable » à l’idée d’aller en Inde, étant lui-même « grand amateur de cuisine, et particulièrement de cuisine indienne ». De l’autodérision, ou de l’art d’être au cœur et à la marge ! J’ai toujours pensé que c’était le propre des ESSEC de cultiver cet équilibre – sans doute en raison de notre statut de challenger.

Pour autant, avant de décoller, il fallait remettre les enjeux en perspective. Nous avons donc passé une première journée dans les usines du groupe basées à Pithiviers, dont celles consacrées aux activités de chimie fine de 3M que nous venons de reprendre. Puis j’ai embarqué Corentin dans un avion en me disant que l’esprit aventurier traversait les générations, depuis Michel Duval, créateur du Routard, à Corentin, amateur de cuisine indienne… »

David Simonnet (E93)
 

« Lundi 21 novembre, arrivée à Bombay à 2h00 du matin. La journée commence à 7h30 ; il est 3h00 du matin en France. Plongée dans deux mondes jusqu’alors inconnus pour moi, l’Inde et la vie professionnelle, à dix mille lieux de notre îlot cergyssois. Je découvre, désorienté mais attentif, un environnement culturel radicalement différent, en même temps que je fais mes premiers pas dans le milieu du travail.

Cette expérience ne se résume pas à l’observation, David Simonnet m’accompagnant pas à pas dans la compréhension tant de ses préoccupations que des interactions avec nos interlocuteurs.

L’originalité et la force du programme ESSEC Going Pro tiennent au fait que la relation ne prend pas fin dès la sortie des réunions. Nous partageons aussi  les temps morts de l’emploi du temps, les taxis, les repas d’affaires et même le petit déjeuner ; autant de moments propices à des échanges plus ou moins formels. Avec un regard expérimenté, David Simonnet revient sur mes interrogations, sur mon comportement, pointe des maladresses dont je n’avais pas même conscience, tout en me parlant de ses propres expériences, afin de rendre chaque instant ensemble le plus enrichissant possible.

Cette aventure inoubliable s’achève le jeudi 24 novembre par une journée de périple qui débute à 6h00, entre crocodiles et chemins de terre à 300 km de Bombay, pour visiter l’usine d’un fournisseur avec la directrice achats d’Axyntis.

Si un voyage d’affaires, loin de l’idée que je m’en faisais, est un réel investissement personnel, un Going Pro, par sa dimension humaine, ne l’est pas moins. »

Corentin Riet (étudiant)

 

Pour participer à la prochaine édition, envoyez un simple e-mail à Florence Le Fiblec : lefiblec@essec.edu.  

 

82 vues Visites

J'aime

Commentaires0

Veuillez vous connecter pour lire ou ajouter un commentaire

Articles suggérés

Actus de l'école

ESSEC Going Pro 2019 : merci !

User profile picture

Louis ARMENGAUD WURMSER

02 décembre

Actus de l'école

15 leaders afghanes à l’ESSEC

User profile picture

Louis ARMENGAUD WURMSER

23 novembre

Actus de l'école

Campus de l'Innovation Managériale (23 novembre 2019) : derniers jours pour composer votre learning expedition !

User profile picture

Louis ARMENGAUD WURMSER

13 novembre