Ancien.ne.s ESSEC, de toutes les générations, nous lançons aujourd’hui la communauté ESSEC transition Alumni.

Le constat n’est plus à faire. Températures extrêmes, disparitions d’espèces, rapidité de propagation des épidémies, destruction des équilibres climatiques, ou encore accroissement des inégalités. Alors que nous découvrons à marche forcée les dégâts écologiques, climatiques, politiques et sociaux toujours plus nombreux causés par notre organisation économique et politique, nous ne pouvons plus adhérer à de simples mesures de sensibilisation, d’atténuation ou de compensation. L’enjeu est la survie de la communauté du Vivant à laquelle nous appartenons et de laquelle nous dépendons.

 

L'ambiguïté n’est plus possible. Il faut mener l'atterrissage contrôlé de nos économies pour réinventer toutes nos manières de faire dans une perspective radicalement différente. Le solutionnisme technologique est une chimère, le business as usual un écocide et la RSE trop souvent un vernis de communication anecdotique.  Nous avons l’impératif moral d’agir à l’échelle de cet enjeu; de réorienter notre économie et notre société au cours de cette décennie vers des modèles vertueux, dont beaucoup existent déjà.

 

Parce que nous avons été préparés à être des leaders du monde d’hier, parce que l'ESSEC nous a dotés d’outils et de ressources précieuses, mais adaptés à un monde qui se croit illimité, nous voulons nous rassembler pour défendre les valeurs d’un nouveau modèle de société. Une société fondée sur la résilience, inclusive et sobre, en cohérence avec les limites physiques de notre planète. Changer nos façons de nous loger, de nous nourrir, d’être au monde, pour basculer d’une économie extractive des ressources vers une économie régénératrice qui protège les écosystèmes et les plus fragiles de nos sociétés. Il est temps de fixer des ultimatums aux acteurs économiques pour que leur mutation se fasse à temps, et de tracer des lignes rouges car la science, des rapports du GIEC à ceux de l'IBPES, est sans équivoque.

Cette bascule est un moment historique sans précédent dans notre histoire humaine. En tant qu’ancien.ne.s ESSECs, nous sommes convaincus que nous pouvons - que nous devons - toutes et tous agir, et jouer pleinement notre rôle dans ce mouvement.

 

D’abord, en transformant la majorité des entreprises : de leur organisation interne à leurs produits finaux en passant par leur méthode de comptabilité. Désormais, toute performance économique devra être conditionnée aux performances écologiques et sociales. Loin d’être un retour à la lampe à huile, cet avenir est foisonnant, truffé d’opportunités, de réagencements, de relations nouvelles.

 

Ce changement de paradigme passe également par l’abandon de schémas du passé, de schémas dépassés de la réussite sociale. Il doit déconstruire une norme qui enferme et en inventer de nouvelles, valorisant ces femmes et ces hommes qui au quotidien font émerger, par des projets communs, intégrés à leurs territoires, des nouveaux modèles de sociétés résilients et solidaires. L’esprit pionnier aujourd’hui, ce n’est pas tant de créer la prochaine licorne, mais de faire naître des organisations qui agissent pour le vivant. 

 

Enfin, cette transformation doit s’accompagner d’une mise en cohérence individuelle préfigurant un mode de vie compatible avec les limites planétaires. Se nourrir, se déplacer, se loger, vivre autrement. Incarner dans son quotidien des choix sobres et épanouissants. Redéfinir le confort, l’exotisme, le succès, l’important. En se réappropriant ces mots, redécouvrir l’essentiel, ce qui nous porte et fait de nous des êtres entiers et vivants.

 

Ensemble, nous voulons créer un réseau qui soit :

- Un lieu d’échange et de partage entre ancien.ne.s ESSEC souhaitant  joindre leurs forces pour affronter les défis environnementaux et sociaux. Il s’agira d’organiser des rencontres  pour nous fédérer, décupler notre capacité d'influence et donc notre impact. 

- Un acteur de poids au sein de l’institution ESSEC pour prendre part à la redéfinition du projet de l'ESSEC. Certains d’entre nous ont participé à la rentrée climat, d’autres sont intervenus à l’ESSEC, et tous nous pourrions contribuer à la construction des cursus de l'école pour y intégrer sincèrement les enjeux environnementaux et sociaux au plus vite.

- Un réseau de solidarité permettant à tous les diplômés de s’orienter vers des métiers en adéquation avec leurs valeurs, de trouver leur voie et de bénéficier de l’expérience des membres de la communauté mus par les mêmes questionnements et la même volonté d’agir. 

Entrons en résonance.


Rejoignez-nous, signez le manifeste en cliquant ICI !