Le Club ESSEC Immobilier, Villes et Territoires regroupe des membres ayant une activité professionnelle ou un intérêt dans le domaine de l’aménagement du territoire, de l’immobilier et de la construction.

Il s'agit de l'ancien club ESSEC Pierre, dont le nom a été modifié en Juin 2020. 

Les villes, les bâtiments et les infrastructures connaissent des transformations profondes . Le Club se veut le reflet de cette évolution, par le panel large des métiers de ses membres, mais aussi par les thématiques abordées lors des évènements organisés. 

L’expertise immobilière ne suffit plus aujourd’hui pour bâtir des projets ; il faut tout à la fois penser les dynamiques territoriales, traiter la question de l’usage et de la réversibilité, des pieds d’immeuble, allier approche low tech et hight tech, questionner et interconnecter les mobilités, innover.. En tant que professionnels et experts, nous devons être des « couteaux suisses » à l’écoute des signaux faibles, capables de penser à l’échelle du projet, du territoire mais aussi d’agir à l’échelle nationale voire internationale. L’un des objectifs du club sera donc bien d’alimenter ses membres dans ces réflexions, grâce à une programmation évènementielle de qualité et par la diffusion de bonnes pratiques entre les membres, en nous appuyant aussi sur la richesse des formations de l’ESSEC (Chaire immobilier, chaire économie urbaine, MMI, MUES,..).

L’actualité nous pousse aussi à repenser la programmation du club dans les prochains mois à l’aune de la crise du Covid. Il est en effet de notre devoir de professionnels de nous interroger sur notre responsabilité individuelle et collective dans ces crises, et comment transformer notre activité pour éviter de nouvelles crises sanitaires, sociales, climatiques, et construire des villes résilientes. 

A travers le réseau élargi des diplômés ESSEC travaillant dans l’immobilier, l’aménagement, et la construction, il s’agira d’aborder ensemble les enjeux de ce 21ème siècle : explosion démographique, vieillissement des populations dans les pays développés, catastrophe climatique, pénuries de ressources, crise du lien social, ...


Enfin, nous avons volontairement inclus le terme « territoires » car si la métropolisation reste le fait émergent et dominant des dernières années, notre club se fixe comme ambition de traiter aussi la question des territoires, renforcée par la crise du Covid, à travers un cycle d’évènements dédiés.