/medias/image/5285421595cd465a7ac725.png
Retour aux actualités
Article suivant Article précédent

6 raisons de vous afficher sur Twitter

Conseils de pros

-

26/01/2018

En partenariat avec le Service Carrière d’ESSEC Alumni, des chasseurs de tête vous informent sur les rouages et les actualités du marché du recrutement. Aujourd’hui, Hervé Bommelaer (E78), associé chez Enjeux Dirigeants, vous explique comment utiliser Twitter pour booster votre parcours professionnel.

Quasiment tous les cadres ont créé un profil LinkedIn, alors que bizarrement Twitter est encore boudé par beaucoup d’entre eux. Mauvaise pioche, car cet outil magique, avec 317 millions d’utilisateurs actifs mensuels dans le monde, dont 6 millions en France, est devenu un acteur-clé du monde de l’emploi.

Aujourd'hui, Twitter concerne tout le monde, pas seulement les spécialistes de la high-tech et de la communication. La meilleure preuve est que Donald Trump, lui-même, a décroché son nouveau job en partie grâce à une utilisation massive et agressive de cette plateforme…

Une plateforme simple d’utilisation

Les réfractaires ont l’impression que Twitter est un outil complexe réservé à des geeks. Erreur. S’inscrire sur Twitter se fait en quelques clics. La première étape consiste à créer son profil et à intégrer une photo professionnelle pour être identifié. Ensuite, il s’agit de se présenter en quelques mots soigneusement sélectionnés – fonction, spécialité, secteur, aspérité, etc. – en utilisant le fameux hashtag. On peut même insérer un lien vers son profil LinkedIn dans la zone prévue à cet effet.

Une fois le profil créé, il faut s’abonner aux comptes pertinents. La barre de recherche Twitter permet de repérer les utilisateurs par mots-clés. On ajoute ainsi les contacts intéressants à suivre.

Bref, tout est très intuitif.

Un vecteur d’image clé pour l’entreprise

Twitter constitue un excellent relais d’information sur l’actualité des entreprises. Un tiers des entreprises sont aujourd’hui présentes sur Twitter. Ces entités utilisent cet outil comme un vecteur de leur marque employeur en proposant des contenus qualitatifs ciblés pour leurs followers.

Ce flux d’informations choisies augmente la visibilité de l’entreprise, participe à la construction de son image, flatte les collaborateurs, fidélise ses clients et crée de l’attractivité pour de futures recrues.

Twitter est désormais également un lieu d’expression des dirigeants. En effet, de plus en plus de patrons d’entreprises sont sur Twitter et se font mieux connaître via des publications, des partages et des commentaires qui rejaillissent sur leur image personnelle et sur celle de leur propre société.

Un excellent outil de personal branding

Plus le salarié participe à la twittosphère, plus il devient visible dans l’écosystème qu’il cible et par les recruteurs qui y butinent. La veille relayée, les contenus partagés ou créés sont visibles dans le flux personnel.

Twitter constitue donc un outil important dans une stratégie de personal branding : c’est le relais parfait pour des publications, des réalisations et des participations à des événements.

Les chasseurs de têtes sont eux aussi de plus en plus concernés par Twitter. Un certain nombre y sont présents et utilisent cet outil au service de leur propre personal branding et surtout dans leurs recherches de bons candidats.

Car les recruteurs professionnels décortiquent la présence des candidats sur les réseaux sociaux. Ne pas y être devient louche. Y figurer de manière non professionnelle constitue un handicap. 

Une formidable source d’information 

Twitter est un réseau très réactif qui représente un formidable outil pour assurer une veille sectorielle et concurrentielle. En effet, on y trouve des informations originales, pointues, diversifiées et immédiates. S’il ne fallait retenir qu’une seule raison d’être présent sur cette plateforme, c’est celle-là.

En effet, une fois abonné aux bons comptes, on est alimenté par un flux d’informations sélectionnées et relayées par des experts. En ce sens, Twitter est avant tout un outil de partage et d’échange.

Par ailleurs, dans la mesure où les tweets se lisent majoritairement sur le smartphone, cela permet de toujours trouver un moment – dans les transports, dans une salle d’attente, etc. – pour consulter régulièrement son fil d’informations et réagir à d’éventuelles opportunités.

Un bon moyen de faire du réseau

Twitter constitue également un outil méconnu de networking. On peut ainsi répondre à des tweets postés pour engager la conversation.
On peut également agir « en push » en proposant ses services, un échange ou une rencontre à des personnes ciblées.
Dès que deux personnes se suivent mutuellement, elles peuvent s’envoyer des messages directement. Cette fonctionnalité permet ainsi d’entrer plus facilement en relation avec des experts d’un secteur dans le cadre d’une démarche de networking.

Twitter implique d’être utilisé avec professionnalisme ; aussi, évitez toute mise en avant d’opinions politiques ou religieuses. Bannissez les insultes ou les commentaires lourds.

Un vecteur efficace pour trouver un job

Une majorité de chercheurs d’emploi ne voient pas l’intérêt de Twitter. Ils ne se lancent pas pour deux raisons. Premièrement, ils ne comprennent pas l’outil faute d’explications et d’initiation. Deuxièmement, ils ont déjà fort à faire avec LinkedIn, les jobboards, etc., et ils ne désirent pas se mettre un autre outil sur le dos.

Or, au fil du temps, Twitter est devenu un excellent vecteur pour diffuser des offres d’emplois. Un tiers des recruteurs déclarent utiliser cet outil dans leurs recrutements et on estime qu’entre 250 et 300 000 offres d’emplois sont relayées chaque mois sur cette plateforme. Ce sont d’ailleurs les comptes Twitter de sites emploi (Pôle emploi, RegionsJob, Apec, Cadremploi…) et d’actualités généralistes et de cabinets de recrutement qui sont suivis en priorité.

Enfin, on constate une mobilisation croissante d’acteurs de l’emploi sur la twittosphère. Cela se traduit par des initiatives comme #i4emploi, #LiveEmploi, #VotreJob, #Apec1erJob…) et par une augmentation du nombre d’offres d’emplois diffusées par ce vecteur.

En bref…

Twitter, qui a fêté ses dix ans en 2016, fait actuellement face à des critiques liées à son manque de contrôle sur les contenus et à des interrogations sur son business model.

Mais rassurez-vous. Twitter, fort de ses 311 millions d’utilisateurs, saura corriger ses péchés de jeunesse et renforcer son influence dans les années à venir. Alors autant s’y mettre rapidement. Et de façon professionnelle.

 

Propos recueillis par Solveig Debray Sandelin.

 



Illustration : © natanaelginting / Freepik

27 vues Visites

J'aime

Commentaires0

Veuillez vous connecter pour lire ou ajouter un commentaire

Articles suggérés

Conseils de pros

Comment appréhender les cabinets de recrutement ?

JK

Jerry Knock

01 septembre

Conseils de pros

Face au changement, quel rôle et quel profil pour les leaders ?

CF

Corinne Forasacco

30 août

Conseils de pros

Management de transition : les meilleures chances de convaincre

AB

Aymeric BAS

03 avril