/medias/image/5285421595cd465a7ac725.png
Retour aux actualités
Article suivant Article précédent

Flore Desal (E19), fondatrice de TEDxESSEC : « Nous permettons à des idées nouvelles d’émerger au sein de notre communauté »

Interviews

-

10/12/2018

Il y a trois ans, Flore Desal (E19) créait TEDxESSEC, événement sous licence inspiré du format des célèbres conférences TED, afin de promouvoir des idées innovantes et inspirantes auprès de la communauté ESSEC. Aujourd’hui, son initiative prend une nouvelle dimension. Explications à 6 mois de la prochaine édition.

ESSEC Alumni : Pouvez-vous nous présenter l’initiative TEDxESSEC ?

Flore Desal : Ce projet est porté au sein d’Initiatives, association de promotion de l’entrepreneuriat à l’ESSEC. Notre équipe est titulaire d’une licence TEDxUniversity, obtenue auprès de la Fondation TED, qui nous permet d’organiser des événements inspirés de la philosophie TED, pour promouvoir des idées ambitieuses et inspirantes. Une fois par an, nous invitons ainsi dix intervenants à exposer leur vision du monde, chacun en dix minutes, le temps d’une soirée sur le campus. Puis nous diffusons les vidéos de leurs témoignages sur YouTube, afin d’accroître notre visibilité et notre impact.

EA : Pourquoi avoir décidé de lancer TEDxESSEC ?

F. Desal : Dans une école où les profils sociodémographiques des étudiants, et par conséquent notre conception du monde, sont très homogènes, il est facile de rester dans notre zone de confort et de tenir nos opinions pour des vérités incontestables. TEDxESSEC permet à des idées nouvelles d’émerger au sein de notre communauté.
L'événement est aussi l’occasion de fédérer alumni, étudiants, professeurs et membres de l’administration autour d’une expérience qui sort de l’ordinaire.
Enfin, il s’agit d’une excuse idéale pour mettre à l’honneur certains de nos diplômés et étudiants au parcours remarquable : nous en avons déjà invité sept à témoigner depuis notre lancement (cf. encadré ci-dessous).

EA : Quel bilan tirez-vous des deux premières éditions ?

F. Desal : D’abord, qu’il faut aimer les rebondissements et ne pas être à court de ressources ; jusqu’à la dernière minute, un intervenant peut vous faire faux bond – surtout s’il vient en RER A…
Ensuite, contrairement à ce que je pensais, il n’est pas si facile de promouvoir des idées réellement audacieuses et avant-gardistes. Cela demande vraiment un effort de ne pas faire des choix d’intervenants trop orientés.

EA : Vous avez été récemment invitée à un TED Women à Palm Springs, en Californie. Pourquoi s’agissait-il d’un enjeu important pour TEDxESSEC ?

F. Desal : Jusqu’ici, notre licence TEDx nous permettait d’organiser des événements pour 100 spectateurs maximum. Participer à un événement TED était un prérequis pour faire sauter ce plafond et développer notre marque. L’édition 2019 va donc voir l’événement grandir. Notre objectif : sextupler le nombre de participants en remplissant le Grand Amphithéâtre de l’ESSEC !

EA : Quel était le programme du TED Women ?

F. Desal : Les participants avaient accès à 4 jours de conférences et d’ateliers autour du thème « Showing Up ». L’idée était de décliner les milles manières dont les femmes de notre monde s’affirment, innovent, surprennent et se réinventent, dans les multiples facettes de leur vie quotidienne.

EA : Quels moments forts retenez-vous de cet événement ?

F. Desal : J’ai apprécié pouvoir échanger avec d’autres organisateurs de TEDx venus du monde entier : Indonésiens, Canadiens, Russes, Brésiliens… La première intervenante du TED Women a en outre été particulièrement bouleversante. Tarana Burke, qui a fondé l’organisation Me Too il y a vingt-cinq ans, nous a raconté sa lassitude et son désarroi face à un mouvement qu’elle a créé, qui selon elle a perdu son identité dans l’effervescence des hashtags. Sa dignité et son courage ont été une véritable inspiration pour moi.

EA : Qu’avez-vous appris ?

F. Desal : Avec 48 intervenant(e)s de tous horizons, les sujets abordés sont vastes. Retenez que notre avenir repose sur l’ordinateur quantique, que le paresseux (l’animal) est un modèle de vertu dans nos sociétés au rythme effréné, que la couleur peut faire revivre un quartier désolé, et enfin que la question du genre est bien plus qu’un simple choix binaire entre masculin et féminin.

EA : TED Women est fortement tourné vers la question de l’égalité femmes-hommes. Qu’en retenez-vous pour votre propre parcours personnel ?

F. Desal : En donnant la parole à des femmes remarquables, TED Women nous rappelle que tout nous est possible à force de persévérance et d’ambition. Sur le plan personnel, j’en sors évidemment énergisée, j’ai l’impression qu’aucun rêve ne m’est interdit.

EA : Pensez-vous que l’ESSEC soit bien positionnée sur ces questions ?

F. Desal : Je n’ai pas le souvenir d’avoir abordé la question de l’égalité femmes-hommes durant mon parcours à l’ESSEC, alors oui, j’imagine qu’il est possible d’en faire plus. Les problèmes (inégalité salariale, sous-représentation dans les postes élevés…) sont fréquemment cités sur la place publique, mais les raisons peut-être trop peu commentées. L’ESSEC aurait intérêt à favoriser le débat entre étudiants sur ces sujets. Il est possible cependant que les femmes ESSEC se sentent moins concernées par le problème, rassurées, à tort ou à raison, par la renommée de leur diplôme. D’ailleurs ESSEC Alumni relaie régulièrement de beaux parcours d’alumnae, montrant de fait qu’aucune porte n’est fermée aux jeunes ambitieuses.

EA : Suite à TED Women, quelles sont les prochaines étapes pour le développement de TEDxESSEC ?

F. Desal : Nous souhaitons avant tout professionnaliser l’événement en le faisant grandir. Si nous remplissons un amphithéâtre, il nous faut monter en gamme pour perpétuer le prestige et l’excellence de la marque TED ainsi que celle de l’ESSEC. Nous accorderons donc un soin tout particulier à la préparation des intervenants en leur proposant un entraînement ajusté au nouveau format et aux enjeux. Et nous allons nous efforcer de faire vivre une véritable expérience aux spectateurs durant notre soirée TEDx, qui ira bien au-delà d’une série de conférences.

EA : Quand la prochaine édition se tiendra-t-elle ? Et quel sera son programme ?

F. Desal : La nouvelle équipe, menée par Jérémy Lemercier (E21), a déjà trouvé des partenaires – notamment Opal Corporate Hospitality, filiale de Vinci présidée par Julien Jamois (I06). Reste à choisir le thème, à développer la trame et à contacter des intervenants à la hauteur de nos ambitions. L’événement se tiendra vraisemblablement fin mai, début juin, comme les éditions précédentes.
Par ailleurs, TEDxESSEC est sur le point de s’exporter en Asie ! Une équipe d’étudiants, auxquels je prodigue des conseils quand ils en ont besoin, monte actuellement une antenne sur notre campus à Singapour. Ce projet est encore en attente de la validation officielle de TED, mais mérite d’être suivi de près.

EA : Comment les ESSEC peuvent-ils soutenir votre projet ?

F. Desal : C’est très simple : suivez-nous, rejoignez-nous, financez-nous, et surtout parlez de nous autour de vous !

 

Propos recueillis par Louis Armengaud Wurmser (E10), responsable des contenus ESSEC Alumni

 

Découvrez les vidéos des interventions des alumni à TEDxESSECBusinessSchool

Édition 2017 – Prendre le large


Adèle Galey (E12) – « Stop au gâchis de talents »
Guila-Clara Kessous (E03) – « Théâtre et Leadership »
Benoît Vo-Dinh (E03) – « Prendre le large, sans savoir naviguer »

Shams Radjabaly (E19) – « Comment le passé a expliqué mon futur »

Édition 2018 – Le jour d’après

Laurent Bécue-Renard (E91) – « Après les combats : la trace de la guerre »
Laurence Fischer (E05) – « Se reconstruire grâce au sport »
Balint Bertok (C15) – « AI: How Avoid Being Replaced by Robots »

Retrouvez les vidéos de toutes les interventions de TEDxESSEC ici.

 

Vous avez aimé cet article ? Pour que nous puissions continuer à vous proposer des contenus de qualité sur les ESSEC et leurs actualités, adhérez à ESSEC Alumni !

 



Illustration : © TED Women

55 vues Visites

J'aime

Commentaires0

Veuillez vous connecter pour lire ou ajouter un commentaire

Articles suggérés

Interviews

Hélène Frébault (E97), coach de vie amoureuse : « La conduite du changement s’applique aux relations humaines »

User profile picture

Louis ARMENGAUD WURMSER

14 octobre

Interviews

Olivier Arnaud-Blanchard (E08), DG de TIH Business : « Donnez leur chance aux entrepreneurs et freelance en situation de handicap »

User profile picture

Louis ARMENGAUD WURMSER

14 octobre

Interviews

Alexandra Lougovoy (E09), dircom de Vulog : « La mobilité de demain sera partagée, électrique et autonome »

User profile picture

Louis ARMENGAUD WURMSER

14 octobre