/medias/image/5285421595cd465a7ac725.png
Retour aux actualités
Article suivant Article précédent

Le travail, c'est la joie !

Conseils de pros

-

18/12/2017

En attendant votre prochain entretien individuel avec ses coachs, le Service Carrière d’ESSEC Alumni vous donne ses conseils pour évoluer dans le marché du travail. Aujourd’hui, découvrez les principes de Paul-Hervé Vintrou, coach à Joyance, qui vous invite à mettre la joie au service de la performance.

« Je voudrais que vous m’aidiez à retrouver ma joie. » C’est suite à cette injonction d’un manager que Paul-Hervé Vintrou s’est mis à travailler le sujet, notamment à partir de la psychologie positive, de l'appreciative enquiry, ou encore de la stratégie de l'océan bleu, pour finalement mettre au point sa propre approche et promouvoir la joie au service de l’énergie, du charisme et de la santé. Son but : inspirer les équipes et les entreprises.

Sa méthode de coaching et d’accompagnement collectif se décline en quinze étapes, avec les sept couleurs de la joie et douze familles de valeurs, accompagnées de nombreux exercices de coaching et d'auto-coaching.

Paul-Hervé Vintrou est convaincu du pouvoir des mots. Il s'appuie en effet sur une sémantique, un dictionnaire de la joie à s’approprier ou à réapprendre afin de perler utilement notre langue et nos échanges au quotidien, en vue d’accompagner notre manière d’être, de faire, et d’accompagner nos équipes. 

Un message pieux ? Son ouvrage Manager dans la joie au service de la performance rappelle des fondamentaux universels tels que « donner et recevoir », mais aussi l’intelligence de la communication fondée sur un « protocole d’accord des relations apaisées ». 

Un côté hédoniste ? Il s’agit de devenir éveilleur de ses sens, de célébrer, et de s’en donner à cœur joie. Et de créer les conditions favorables de la jubilation comme mantra d’une hygiène de vie, de bien-être.

Par où commencer ? Partir de son aspiration essentielle : « Quel est mon rêve pour les années qui me restent à vivre ? » S’y arrêter un moment et s’autoriser à y réfléchir : c’est là, d’après lui, le début de la mise en joie.

Remise en question

Quels plaisirs la journée d’hier m’a-t-elle apportés ? Les évoquer remet en énergie positive, en état de gratitude. Même en revisitant les pires journées, on peut s’efforcer de trouver quelques pépites, et l’on revit alors ces petits moments de plaisir en les racontant.

Quelle expérience ai-je vécue qui mêlait joie et performance ? C’est une méthode efficace pour identifier les forces mobilisées sans effort, avec un bon rendement... forces qu’il serait peut-être intéressant d’envisager sous le prisme du « talent ».

Que faire de ma tristesse et de mes peurs ? Paradoxalement, c’est le fait de les sortir de l’ombre, et de les nommer, qui peut également être profitable. Les identifier, puis les verbaliser, c'est déjà faire un pas vers leur amenuisement. Mieux vaut se souvenir d’une émotion même négative, douloureuse, que de la nier ou de l’enterrer. Et s’il s’agit d’une peur, mieux vaut apprendre à la regarder en face, à la jauger et à la braver, que de la laisser nous museler. 

Quelles sont mes croyances limitantes ? « Sois fort », « il faut souffrir pour réussir », « sois gentil ». Les identifier est un sain exercice. Car ces croyances nous coupent de ce que nous sommes vraiment. Il nous faut donc oser les repérer pour nous en détacher, en regardant tout ce que l’on peut vivre par déterminisme familial ou habitude de vie.

La joie du plus fort

La méthode de Paul-Hervé Vintrou, c’est en définitive s’essayer à une série de « top ten ». 

S’imaginer être l’invité de marque d’une émission prestigieuse et faire l’inventaire de ses ressources propres. Les films, livres, musiques qui nous mettent en joie. Nos personnes ressources. Nos personnalités inspirantes. Nos richesses, nos forces et nos puissances. En d’autres termes : quelle est la malle aux trésors dont nous disposons ?

À partir de cette analyse de ses aspirations, de son identité, et également de ses zones d'ombre, on peut aller vers plus de joie en suivant quatre pistes : 

  • Être en cohérence avec soi, pouvoir vivre chaque moment et être pleinement présent.
  • Être dans une harmonie corps/esprit et entretenir son corps en faisant du sport.
  • Vivre ses émotions de manière authentique.
  • Être relié à quelque chose de plus grand que soi, puisque les managers ayant une vie spirituelle ont été reconnus comme étant des managers plus performants.

 

Propos recueillis par Solveig Debray Sandelin.

 

Paru dans Reflets #116. Pour accéder à l’intégralité des contenus du magazine Reflets ESSEC, cliquer ici.

 



Illustration : © Pressfoto / Freepik

7 vues Visites

J'aime

Commentaires0

Veuillez vous connecter pour lire ou ajouter un commentaire

Articles suggérés

Conseils de pros

Management de transition : les meilleures chances de convaincre

User profile picture

Louis ARMENGAUD WURMSER

03 avril

Conseils de pros

Comment utiliser les leviers du marketing digital pour booster votre activité

User profile picture

Louis ARMENGAUD WURMSER

27 mars

Conseils de pros

Managers, formez-vous au coaching !

User profile picture

Louis ARMENGAUD WURMSER

26 février