/medias/image/5285421595cd465a7ac725.png
Retour aux actualités
Article suivant Article précédent

Raphaël Brousse (étudiant), co-fondateur de Tech Me Up ! : « Nous voulons démocratiser la tech »

Interviews

-

20/03/2018

Avec Nicolas Vacheron, camarade de l’ESCP, Raphaël Brousse (étudiant) lance Tech Me Up, série d’interviews visant à rapprocher les leaders de la tech et les jeunes générations. Il explique sa démarche – et comment les alumni peuvent y participer.

ESSEC Alumni : En quoi consiste le projet de Tech Me Up ?

Raphaël Brousse : Tech Me Up ! a pour visée d’expliquer les enjeux de la 4ème révolution industrielle aux étudiants français, afin de les aider à comprendre les bouleversements liés aux nouvelles technologies, et à construire leur avenir dans ce monde en pleine mutation. Pour ce faire, nous allons partir à la rencontre des leaders de la tech (entrepreneurs, cadres, investisseurs, spécialistes…), en France et aux États-Unis, de fin septembre à fin décembre 2018, pour les interviewer sur leur parcours, et surtout sur leur vision des changements actuels et à venir. Là où l’initiative est unique, c’est que nous voulons mettre en place une véritable interface entre les dirigeants et les étudiants : les interviews seront diffusées en direct sur les réseaux sociaux, pour permettre aux internautes de poser leurs questions directement aux intervenants, et à ces derniers d’élargir considérablement leur audience. Cet aspect du projet a particulièrement retenu l’attention de Mounir Mahjoubi, Secrétaire d’État au Numérique, qui a trouvé notre démarche « très intéressante » !

EA : Pourquoi vous être lancés dans ce projet ?


R. Brousse : Nous sommes partis de plusieurs constats. Premièrement, les nouvelles technologies bouleversent notre société ; pourtant, nous sommes nombreux à ne pas savoir comment elles marchent, ni quelles personnes et entreprises les développent. Deuxièmement, les dirigeants qui portent ces ruptures sont très sollicités et peu accessibles ; or leurs conseils seraient précieux pour les jeunes appelés à travailler pour eux et à déployer leurs innovations. Troisièmement, les entreprises changent leurs méthodes, leurs produits et leurs business models dans ce contexte de transformation globale ; les nouvelles générations doivent en être conscientes et s’y préparer. 


EA : Vous abordez la question de la tech sous un angle très large… Est-ce volontaire, ou allez-vous resserrer la focale ?

R. Brousse : Cette approche généraliste reflète l’ampleur des mutations et des opportunités liées au développement des nouvelles technologies. Nous n’avons pas l’ambition de former des experts, mais plutôt d’éveiller les consciences en couvrant une grande variété de sujets, et d’encourager les étudiants à considérer toutes les voies qui s’ouvrent à eux. 

Pour autant, nous allons tout de même nous concentrer sur 7 thématiques principales : big data, blockchain, digital marketing et ad tech, économie collaborative, intelligence artificielle, private equity et venture capital, et réalité virtuelle.

EA : Vous ciblez en priorité les étudiants. Pourquoi ?

R. Brousse : Les étudiants d’aujourd’hui sont les acteurs et les leaders du monde connecté de demain. Il est primordial que tous comprennent les enjeux de la tech. Pour autant ce n’est pas exclusif. Des lycéens aux diplômés de l’ESSEC, tout le monde est invité à nous suivre. Notre site et notre page Facebook sont en accès libre, chacun peut poser ses questions… Il n’y a pas d’âge pour apprendre !

EA : Où en est la préparation du projet ?

R. Brousse : Nous recherchons encore environ 45 000 €, ainsi que nos derniers intervenants. En avril, nous lancerons notre communication à destination des écoles et des étudiants. Parallèlement, nous travaillons en étroite collaboration avec Stéphane Distinguin, CEO de Fabernovel, pour développer des contenus de qualité. Émilie Vidaud, journaliste spécialisée dans la tech, nous coache également pour mener des interviews d’un niveau professionnel.

EA : Comment les alumni peuvent-ils vous soutenir ?

R. Brousse : D’abord en nous aidant à boucler notre budget ! N’hésitez pas à nous contacter pour devenir partenaires du projet. Nous vous offrirons une visibilité importante ainsi qu’un relai recrutement auprès d’une vaste communauté de jeunes à haut potentiel et de talents de la tech.
Nous continuons aussi de chercher des intervenants, en particulier parmi les diplômés de l’ESSEC. Si vous êtes spécialisé dans un domaine lié à la tech et disposé à vous exprimer sur le sujet, nous serions ravis de vous interviewer.
Plus largement, vous pouvez relayer notre initiative sur les réseaux sociaux et dans les médias spécialisés. Notre objectif est de démocratiser la tech. Plus on parle de nous, plus on atteint de monde, et plus on peut inspirer les nouvelles générations !
Enfin, la tournée d’interviews prévue de septembre à décembre prochains ne doit être que la saison 1 de Tech Me Up !. Nous voulons que l’initiative perdure, et que l’an prochain d’autres étudiants prennent le relai et aillent rencontrer d’autres leaders dans d’autres régions. Là encore, si vous êtes intéressé, vous pouvez nous en parler dès maintenant.

 

Propos recueillis par Louis Armengaud Wurmser (E11)

 

Quelques intervenants de Tech Me Up !

Claire Balva, CEO de BlockChain Partner
Alexandre Boucherot, fondateur d’Ulule
Philippe de Chanville, fondateur de ManoMano
Cyril Delattre, Head of Content de Airbnb
Clément Farabet, VP en charge de l’intelligence artificielle de Nvidia
Maelle Gavet, COO de Compass
Luc Julia, VP de Samsung en charge de l’innovation
Frédéric Mazzella, fondateur de BlaBlaCar
Jean-Baptiste Rudelle, fondateur de Criteo et Less
Damien Viel (E97), DG de Twitter France

 

En savoir plus :

www.techmeup.org
www.facebook.com/techmeupinitiative/

raphael.brousse@essec.edu

 

6 vues Visites

J'aime

Commentaires0

Veuillez vous connecter pour lire ou ajouter un commentaire

Articles suggérés

Interviews

Patrick Gavoty (E06), lauréat du Prix Pionnier ESSEC 2019 : « Mes engagements professionnel et associatif se nourrissent l’un l’autre »

User profile picture

Louis ARMENGAUD WURMSER

17 juillet

1

Interviews

Clément Pairot (E13), auteur de Démocrazies : « Bernie Sanders peut gagner en 2020 »

User profile picture

Louis ARMENGAUD WURMSER

18 juin

1

Interviews

Jean-François Tual (E98), ice-coach : « Prendre des bains glacés a changé ma vie »

User profile picture

Louis ARMENGAUD WURMSER

18 juin

1

essecalumni.com