/medias/image/5285421595cd465a7ac725.png
Retour aux actualités
Article suivant Article précédent

Stéphane Kazandjian (E94), réalisateur : « Derrière la bêtise assumée, il y a de vrais sujets »

Interviews

-

20/06/2017

Tout le monde en parle – forcément… Bad Buzz, avec le duo humoristique Éric et Quentin, s’annonce comme la comédie de l’été. Son réalisateur Stéphane Kazandjian (E94) répond à nos questions.

ESSEC Alumni : Que raconte Bad Buzz ?

Stéphane Kazandjian : Éric et Quentin forment un duo d'animateurs jeunesse qui rêvent l’un comme l’autre d’une carrière solo plus adulte. Malheureusement, leurs projets sont réduits à néant par la diffusion d’une photo prise en soirée dont le cadrage laisse penser qu’ils participent à… des partouzes zoophilo-nazies ! (Si si, ça existe, on a fait des recherches.) Pour enrayer ce bad buzz, une seule solution : le contrecarrer avec un bon buzz encore plus marquant. Ils ont 48h pour sauver leurs carrières, leur honneur et leur amitié. Bizarrement, le film n’a pas été sélectionné au Festival de Cannes !

EA : Comment se sont passées la rencontre puis la collaboration avec Éric et Quentin ? 

S. Kazandjian : Ils avaient écrit le scénario et cherchaient un réalisateur. Mon agent, qui se trouve être également le leur, a organisé un rendez-vous et, quelques sushis plus tard, c’était parti. Tout s’est fait très vite à cause de contraintes de calendrier. Nous avons un peu révisé le script pour rentrer dans les 6 semaines du plan de travail. Et le reste s’est passé dans la joie et la bonne humeur. Ils m’ont fait une confiance absolue, sans jamais chercher à s’approprier la mise en scène. Je leur en suis vraiment reconnaissant.
C’était un gros défi pour eux de se retrouver quasiment dans chaque plan d’un long métrage. Leur rythme à la télévision est certes très soutenu, mais aussi très varié - écriture le matin, tournage des séquences et montage l’après-midi, plateau en direct le soir. Là, il fallait qu’ils restent concentrés sur leur rôle toute la journée, point barre. Ils s’étaient écrit des personnages très proches d’eux, ce qui facilitait les choses, mais une grosse partie de mon travail avec eux consistait à les aider à canaliser leur énergie et à tenir la continuité du film.

EA : Dans votre précédent film, Moi, Michel G, Milliardaire, Maître du monde, vous expliquiez la crise financière par l’humour. Avec Bad Buzz, vous proposez un commentaire sur les abus de la digital economy et des réseaux sociaux ? 

S. Kazandjian : Moi Michel G était clairement un film engagé, avec un propos, voire une thèse, à laquelle on pouvait souscrire ou non. Bad Buzz est avant toute chose une comédie, volontiers trash et régressive, dans l’esprit des premiers films des frères Farelly comme Dumb & Dumber. On est vraiment là pour rire.
Néanmoins, et c’est ce qui m’a plu dans le scénario et dans l’humour d’Éric et Quentin, derrière la bêtise assumée, il y a quand même de vrais sujets – la dictature de l'e-réputation, l'ogre médiatique qu’il faut gaver en permanence de buzz, de clash ou de like, mais aussi la place des personnes handicapées, les migrants, la montée de l’extrême droite… Comme un petit instantané de la société française qui, mine de rien, se dessine en filigrane dans les gags et les scènes loufoques.

 

Propos recueilis par Louis Armengaud Wurmser (E11). 

 

Filmographie

Cinéma

2018 | Taxi 5 | Scénario avec Franck Gastambide et Luc Besson
2017 | Bad Buzz | Réalisation
2017 | Bienvenue au Gondwana | Collaboration au scénario
2017 | Jour J | Scénario avec Reem Kherici
2017 | Pattaya | Scénario avec Franck Gastambide
2017 | Sahara | Scénario avec Pierre Coré
2015 | Crampon | Scénario avec Anne Le Ny
2011 | Moi, Michel G, Milliardaire, Maître du monde | Scénario et réalisation
2011 | Un monstre à Paris | Scénario avec Bibo Bergeron (Nomination au César du Meilleur Film d'animation 2012)
2008 | Modern Love | Scénario et réalisation
2002 | Bloody Mallory | Scénario avec Julien Magnat
2001 | Sexy Boys | Scénario et réalisation


Télévision
2016 | Bienvenue à Nimbao | M6 | Scénario
2014 | Détectives - Saison 2 - 6 épisodes | France 2 | Scénario
2012 | Détectives - Saison 1 - 6 épisodes | France 2 | Scénario
2010 | Doc Martin - Saison 1 - 4 épisodes | TF1 | Scénario 
2008 | Scalp - Saison 1 - 8 épisodes | Canal + | Scénario

 

17 vues Visites

J'aime

Commentaires0

Veuillez vous connecter pour lire ou ajouter un commentaire

Articles suggérés

Interviews

Julien-Walid Goudiard (E03), JLL France : « Nous bâtissons la ville de demain »

User profile picture

Louis ARMENGAUD WURMSER

16 septembre

Interviews

Jean-Emmanuel Pialoux (E05), bottier : « Tous les néo-artisans passent par la même crise de sens »

PD

Paul DE LAPEYRIERE

11 septembre

Interviews

Clément Boxebeld (E14), fondateur d’Oldyssey : « Les seniors sont l’affaire de tous »

User profile picture

Louis ARMENGAUD WURMSER

31 août

1