Retour aux actualités
Article suivant Article précédent

Licornes, green business, biotech… Les entrepreneurs ESSEC ont la cote

Actus des alumni

-

07/12/2020

Des licornes en puissance, des levées de haut niveau et même une biotech désignée meilleure startup du monde… Les entrepreneurs ESSEC font l’actualité !

Co-fondée par Alexis Angot (E08), Ynsect s’approche toujours plus du statut de licorne : la scale-up spécialisée dans l’élevage et la transformation d’insectes en produits d’intérêt pour l’alimentation animale et pour la chimie verte vient de lever 190 millions € en série C, après deux premiers tours de table à 35 millions € en 2018 et 125 millions $ en 2019. Sans oublier 20 millions € obtenus auprès de la Commission européenne… On s’amusera à relever, parmi les investisseurs, la présence du fonds de la superstar hollywoodienne Robert Downey Jr. ! Plus d’infos dans Le Figaro.

Créée par Fengru Lin (B20) et Max Rye (B20), TurtleTree Labs, qui fabrique du lait de vache sans avoir à traire de bétail grâce à une technique de reproduction cellulaire, remporte l’Entrepreneurship World Cup 2020 face à 175 000 startups concurrentes issues de 200 pays. À la clé : une dotation de 500 00 $, qui s’ajoute au 1 M $ déjà remporté par la biotech lors du Liveability Challenge de la Temasek Foundation, et aux 3,2 millions $ qu’elle a levés récemment. Plus d’infos dans The Straits Time (en anglais).

Co-fondée par Nathanaël Faibis (E10), Alodokter boucle une nouvelle levée de fonds en complément de son troisième tour de table, d’un montant de 33 M $. Basée en Indonésie et revendiquant 27 millions d’utilisateurs mensuels, cette application permet de prendre des rendez-vous médicaux auprès de 30 000 médecins et 150 hôpitaux cliniques, de gérer sa mutuelle et de consulter des contenus relatifs à la santé. Prochaine étape : développer une e-pharmacie. Plus d’infos sur Business Insider (en anglais).

Co-fondée par Nicolas Salat-Baroux (E18), Joko lève 10 millions d'euros pour sa solution de « cash-back » permettant aux marchands de fidéliser leurs clients sans carte ni compte, en utilisant leurs données bancaires pour leur verser directement de l’argent en récompense de leurs achats. La start-up compte déjà plus de 1000 enseignes partenaires, dont Carrefour, H&M, Asos, Apple and Nike, et 500 000 utilisateurs. Plus d’infos dans Les Échos.

Co-fondée par Clara Delétraz (E09), Switch Collective, qui accompagne des professionnels dans leur reconversion grâce à des programmes basés sur l’échange collectif et le partage d’expérience, rejoint l'organisme de formation Numa. Un rapprochement qui vise à répondre à l’explosion de la demande pour cette start-up en hypercroissance : « On était obligés de refuser ou décaler les départs de 25 % des gens qui nous contactent pour rejoindre le programme, avec des listes d’attente qui approchent la centaine de personnes…  » Avec Numa, Switch Collective bénéficie de moyens accrus, d’économies d’échelle et de synergies commerciales, tout en gardant sa marque, sa méthodologie et ses équipes. Plus d’infos sur Maddyness.

Co-fondée par Charles Lottmann (E11), Nous anti-gaspi, qui vend des produits alimentaires dont la forme ou le poids ne correspond pas au cahier des charges de la grande distribution, lève 8 millions €. Objectif : multiplier par cinq le nombre de ses magasins d’ici à 2024, lancer une offre d’e-commerce et développer des partenariats avec les producteurs et les fabricants alimentaires français. La chaîne compte déjà une dizaine d’enseignes et 70 salariés. Plus d’infos dans Ouest France.

Lancée par Adrien Jorge (E10), Propseller, néo agence immobilière basée à Singapour, lève 1,2 M$ pour faire grandir son équipe et renforcer le développement de sa plateforme combinant conseils d’experts pour trouver les meilleurs biens et solutions tech pour accélérer les transactions. En seulement deux ans d’activités, le volume de transaction de la jeune PropTech a déjà atteint plus de 50 M$. « Nous signons neuf fois plus de contrats par an que la moyenne singapourienne. » Plus d’infos dans Business Times (en anglais).

Co-fondée par Quentin Demeestère (E09) et Johann Molinari (E09), Popwork, solution permettant aux managers et à leurs équipes de se synchroniser, de faire des points de meilleure qualité et de faciliter le suivi des sujets semaine après semaine, réalise une première levée de fonds de 500 000 € auprès de business angels. La start-up accompagne déjà le quotidien de centaines d’équipes, notamment chez PayFit, Welcome to the Jungle, PrestaShop ou encore Moodz. « Demain, Popwork sera la plateforme où vivent et convergent tous les sujets et conversations entre les managers et leurs équipes tout au long de l’année. » Plus d’infos ici.

Lancée par Jonathan Cherki (E11), la licorne Contentsquare, forte d’une levée récente de 190 M €, lance son propre incubateur de startups, Atomic Labs. « Nous allons donner aux start-up accès à nos technologies et à nos talents. En retour, elles vont créer des synergies avec nous, développer notre plateforme et offrir de nouveaux services à nos clients. » Plus d’infos dans Les Échos.


Vous avez repéré d'autres entrepreneurs ESSEC qui ont fait l'actu récemment ? Prévenez-nous !

Vous avez aimé cet article ? Pour que nous puissions continuer à vous proposer des contenus sur les ESSEC et leurs actualités, adhérez à ESSEC Alumni !


Image : © Freepik

1581 vues Visites

J'aime

Commentaires0

Veuillez vous connecter pour lire ou ajouter un commentaire

Articles suggérés

Actus des alumni

10 ESSEC promus à la Légion d’honneur et à l’Ordre national du Mérite

photo de profil d'un membre

Louis ARMENGAUD WURMSER

12 janvier

Actus des alumni

Nominations ESSEC : direction générale, engagement social, économie circulaire…

photo de profil d'un membre

Louis ARMENGAUD WURMSER

12 janvier

Actus des alumni

Finance responsable, transition verte, égalité des chances… Les ESSEC dans les médias

photo de profil d'un membre

Louis ARMENGAUD WURMSER

05 janvier